Monnaies locales : quand l’euro ne suffit plus – Monde qui bouge

See on Scoop.itLe Rassemblement Citoyen

Ropis, Eco-Iris, Epis ou Valeureux : les monnaies locales se multiplient chez nous(en Belgique). Une façon originale et solidaire de revitaliser l’économie locale et de nourrir les relations sociales.

Et si au lieu de payer votre pain, votre bouquet de fleurs ou votre ticket de bus en euros, vous les payiez en Toreke, en Ropi, en Eco-Iris, en Epis ou en Valeureux ? Ces drôles de noms évoquent quelques-unes des monnaies locales qui fleurissent en Belgique. Mais comment fonctionnent-elles ? Pourquoi mettre en circulation d’autres monnaies à coté de l’euro ? Et peuvent-elles lutter contre la pauvreté ?

Appelée aussi complémentaire, communautaire, régionale ou parfois sociale… une monnaie locale cohabite avec une monnaie officielle – comme l’euro – et vise à encourager les échanges locaux, à permettre un échange économique qui n’aurait pas eu lieu sans elle, à mettre en lien des besoins non satisfaits en monnaie officielle et des ressources ou compétences sous-utilisées par le système monétaire classique.

See on www.mondequibouge.be

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s